Activités scientifiques–2012

Saisons croisées: France-Russie Langues Littératures

11 Octobre UNESCO, CRSC

L’UNESCO soutient l’initiative de la coopération internationale humanitaire dans le domaine de la science et des ONG.
Cérémonie de remise des prix aux lauréats de la médaille de l’UNESCO « Pour la contribution importante à au développement de la nanoscience et des nanotechnologies »

Paris accueille la 190e session du Conseil executif de l’UNESCO. La Russie participe activement à l’élaboration de l’agenda consacré à la nouvelle Stratégie de Moyen terme de l’Organisation pour 2014-2021, avec une attention particulière pour les domaines de l’éducation et de la science.

Lors de la réunion du Comité sur les ONG, dans un format interactif entre le Secrétariat de l’UNESCO et les ONG, ont été discuté les initiatives et des procédés établis après la reclassification des organisations non-gouvernamentales. L’initiative de coopérer davantage avec de nouveaux partenaires dynamiques et actifs ouvre des perspectives pour une participation plus active des ONG russes, des organisations-partenaires de l’Agence Rossotroudnitchestvo, dans les projets phares de l’UNESCO.

Plus d'info (ouvrir/fermer)

Une conférence internationale sur les ONG aura lieu à l’UNESCO les 12-14 décembre a.c., sur le thème « Culture et cultures : universalité et diversité », et servira de base pour le renouvellement du dialogue entre les différentes ONG.

Dans le cadre des manifestations à l’UNESCO une réunion spéciale de la Commission internationale EOLSS 6.152 – Encyclopédie de nanotechnologies a été programmée. La directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova a hautement apprécié l’apport des scientifiques russes, américains et allemands à cette encyclopédie et a remis les médailles de l’UNESCO au membre de l’Académie des Science de Russie Evguieni Velikhov, membre-correspondant de l’Académie des Sciences de Russie Vadim Shakhnov, professeurs Piotr Luskinovitch, Vladimir Shalaev (Etats-Unis), Diter Bimberg (Allemagne) et professeur, chef adjoint de l’Agence Rossotroudnitchestvo Alexandre Tchesnokov.

Lors de l’entretien avec Irina Bokova, Alexandre Tchesnokov a présenté le projet de la participation de Rossotroudnitchestvo au programme de la coopération des pays de la CEI dans le domaine des innovations jusqu’à 2020. Il a été convenu d’étudier les possibilités d’une coopération de réseaux pour les nanotechnologies dans différents pays du monde.

28 Juin Collège de France, Paris

Forum « Science, recherche et société. Cultivons le futur »

Le 28 juin dernier, la représentation de l’Agence Rossotroudnitchestvo en France a participé au Forum « Science, recherche et société. Cultivons le futur » qui a été organisé au Collège de France à l’initiative de la revue « La Recherche » et du quotidien « Le Monde », avec le soutien du Ministère français de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Plus d'info (ouvrir/fermer)

Dans son discours à l’inauguration du Forum, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche G. Fioraso a noté l’importance de l’internationalisation de la recherche et du lien continu entre le développement de la science et l’évolution de la société civile.

Le programme chargé du Forum comprenait les conférences plénières « La science est-elle soluble dans la démocratie ? » et « Les Français et la science en 2012 » avec la participation des experts des instituts de recherche de Paris et de province, 14 tables-rondes thématiques sur les thèmes d’actualité scientifique tels que « Cellules souches », « Villes du futur », « Internet modèle notre cerveau », la remise des prix du concours « Génération développement durable » pour des projets innovants permettant d’améliorer l’environnement et aussi l’exposition de photos « Quand la nature inspire l’homme ».

Le côté russe au Forum a été représenté par I. Merkoulova, chargée de mission Science et Education au Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris. Le livre-guide « Etudier en Russie » édité par le CRSC et le groupe « L’Etudiant » a été offert à la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche G. Fioraso laquelle a souligné l’importance de la coopération scientifique et éducative avec la Russie. Le livre a été également remis à I. This Saint-Jean, vice-présidente du Conseil régional Ile-de-France en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, et à A. Richard, directrice de la rédaction de « La Recherche», qui ont exprimé leur bonne volonté pour le dialogue sur la coopération scientifique franco-russe au niveau régional.

23–24 Janvier CRSC, UNESCO, Sorbonne

Seminaire International « Le XXIe siècle : vers le nouvel humanisme »

Les 23-24 janvier 2012, avec le soutien du MAE de Russie, de l'Agence fédérale Rossotroudnitchestvo, de la Commission de Russie auprès de l'UNESCO et de la Représentation permanente de la Fédération de Russie auprès de l'UNESCO, au Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris sera organisé un séminaire international « Le XXIe siècle: vers le nouvel humanisme ».

L'objectif principal de cette rencontre était de soutenir l'activité de l'UNESCO et notamment les efforts de sa Directrice Générale visant à renouveler la base idéologique et conceptuelle du fonctionnement de l'Organisation, selon les principes du « nouvel humanisme ».

Plus d'info (ouvrir/fermer)

La Russie, avec ses traditions humanistes culturelles profondes et une école de philosophie humaniste fondamentale, a un potentiel puissant et pourrait ainsi faire une contribution considérable à la nouvelle plateforme de ce programme. Au cours des discussions, les participants ont pu définir les perspectives de la coopération internationale dans ce domaine.

Le séminaire était organisé avec la participation de la Directrice Générale de l'UNESCO Irina Bokova, du Chef de l'Agence fédérale Rossotroudnitchestvo Farit Moukhametshine, des Représentants permanents des pays-membres de l'UNESCO et tout particulièrement du Représentant permanent de l'Espagne auprès de l'UNESCO Ion de la Riva et du Représentant permanent du Sri-Lanka auprès de l'UNESCO Dayan Jayatilleka, ainsi que des scientifiques de renom, philosophes et sociologues des universités russes telles que l'Université d'Etat de Russie – MGU, l'Université d'Etat des Sciences Humaines – RGGU, l'Institut de philosophie de l'Académie des Sciences de Russie, et des experts des organisations humanistes russes, américaines et européennes.

Le 23 janvier, ont eu lieu les débats au CRSC sous forme de la session plénière et de la table-ronde dont les modérateurs étaient le Directeur général adjoint de l'UNESCO Hans d'Orville et le Recteur de l'Université d'Etat de Russie des Sciences Humaines Efim Pivovar.

Dans l'exposé principal du séminaire, Farit Moukhametshine a souligné: « Les communautés scientifiques et politiques du monde entier se sont ainsi lancées à la recherche d'un ensemble de valeurs communes à l'Orient et à l'Occident, au Nord et au Sud, qui servirait de plateforme au dialogue entre les cultures et les civilisations. Le nouvel humanisme est considéré comme une des pierres angulaires de ce nouveau système conceptuel universel. »

La deuxième journée du séminaire s'est déroulée au siège de l'UNESCO en tant que rencontre de travail et table-ronde avec la participation du Directeur général adjoint de l'UNESCO Hans d'Orville et le soutien de la Représentante permanente de la Fédération de Russie auprès de l'UNESCO Eleonora Mitrofanova. Pendant la table-ronde à l'UNESCO, les participants ont défini les principaux vecteurs de coopération entre la Russie et l'Organisation dans le cadre du projet sur le nouvel humanisme.

Dans l'après-midi, la délégation des scientifiques russes a été reçue par la direction de la Maison de la Recherche et les dirigeants et les professeurs de l'Institut des Sciences Humaines Appliquées de l'Université Paris-Sorbonne, pour une échange sur les modalités de coopération franco-russe dans le domaine des sciences humaines appliquées.

Le séminaire international est devenu un premier pas pour synthétiser la conception philosophique profonde du nouvel humanisme afin de trouver des réalisations pratiques de cette idée à un haut niveau international.